Mon Peuple périt parce qu’il lui manque la Connaissance

Dans Osée 4:6, Dieu fait un triste constat de la situation de ses enfants: son peuple est condamné à la mort, à la destruction et l’enfer à cause de l’ignorance dans laquelle il demeure; bien que possédant la Bible qui est sa Parole.  Or, sans la connaissance et sans la révélation des promesses de Dieu, les chrétiens ne peuvent avoir part à leur héritage divine, comme le dit l’apôtre Paul  dans Galates 4:1-5 : ” Or, aussi longtemps que l’héritier est enfant il ne diffère en rien d’un esclave, quoiqu’il soit le maître de tout; mais il est sous des tuteurs et des administrateurs jusqu’au temps marqué par le père.”
Les chrétiens ne connaissent pas les principes élémentaires de la Parole de Dieu; parce qu’ils ne sont réellement attachés à la connaissance de la VERITE et/ou  ne vérifient pas si ce qu’on les enseigne est VRAI. Ils sont donc la proie des faux prophètes qui les séduisent grâce à leurs vains discours , qui n’est rien d’autre qu’une déformation de l’évangile, dont ils se servent pour imposer: la dîme, la cure d’âme, la bénédiction du mariage, et autres fables… faisant ainsi des chrétiens des esclaves de la réligion !Les pièges de la religion sont par ailleurs très nombreux et subtiles, notamment:  la circoncision, l’observation du sabbat, du dimanche, la prière des saints… ou encore lea célébration des fêtes païnnes comme Noël et le nouvel an!Paul, quand il a écrit aux galates à ce sujet, dit:  Vous observez les jours, les mois, les temps et les années! Je crains d’avoir inutilement pris de la peine pour vous” Il ajoute à la fin de Galates 4: 9-11:
“Mais maintenant, après avoir connu Dieu, et surtout après avoir été connus de Dieu, comment retournez-vous à ces faibles et pauvres principes élémentaires auxquels vous voulez à nouveau vous asservir?

“C’est pour la liberté que Christ nous a libérés. Demeurez donc fermes, et ne vous remettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage.” Galates 5:1. Que chacun se pose cette question et y réponde honnêment :

suis-je libéré(e) par Christ ou encore esclave de la religion et/ou de traditions humaines?